CURRICULUM VITAE

 

Nom patronymique :     HILLAIRE                               

Prénom :      Norbert                             

NUMEN :       23S0005860YZC

 

 

 

ETAT CIVIL

Nom : Norbert Hillaire

Né le 5 mars 1949 à Nîmes

Nationalité française

Divorcé

Adresse : 16, rue Halévy, 06 000 NICE

Hillaire@unice.fr

04 93 87 03 15

04 75 27 59 04

2017:         Professeur à l’UNS, chercheur au laboratoire SICLab, chercheur associé au laboratoire Art 1 Flux, institut Acte, Paris Panthéon-Sorbonne.

2016

Professeur à l’UNS, directeur du Master ICM (ingénierie de la création multimédia, chercheur à l’UMR ACTE, Paris 1 panthéon-Sorbonne, Chercheur associé au laboratoire I3M (infocom , nice, UFR Lash)

2012

2011

Professeur classe exceptionnelle depuis le 1/9/2011

2008

Directeur du département des sciences de la communication

2007

Professeur  1° classe à l’Université de Nice-Sophia Antipolis (Art, communication , langages)

Directeur du département Sciences de la communication

Codirecteur adjoint du Laboratoire « I3M », Informations,milieux, médias, médiations, cohabilitation entre l’UNSA et L’Université de Toulon Var

Directeur scientifique du Master Professionnel : « Ingénierie de la création multimédia et Direction artistique de projets »

 

Synthèse de la carrière :

Présentation de la carrière faisant apparaître les éléments jugés les plus significatifs (rubrique limitée à 6000 caractères, blancs non compris, soit environ 2 pages) :

Après mes études et mon baccalauréat au lycée Alphonse Daudet de Nîmes, je me suis inscrit à l’Ecole des hautes études,  où j’ai été associé très tôt aux recherches du Cecmas (centre d’études des communications de masse). Ce qui m’a permis de suivre les enseignements de Roland Barthes (sous la direction duquel j’ai fait mon mémoire de l’école des hautes études), ainsi que les séminaires de Jacques Lacan, de A.J. Greimas, de Eliséo Véron, Edgar Morin, et Gérard Genette en auditeur libre. J’ai donc obtenu le Diplôme de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (Sociologie des signes, symboles et représentations) pour un mémoire intitulé L’écriture en suspens : objets et décors dans “Un cœur simple” de Gustave Flaubert, sous la direction de Roland Barthes, Paris, EHESS, septembre 1973. j’ai complété cette formation par une Maîtrise  de Lettres Modernes, Université de Grenoble III, juin 1975, avant de m’engager dans une carrière de chargé d’enseignement à l’étranger (Italie, puis Maroc en coopération culturelle civile ). Mais j’ai pendant ces années conduit en parallèle une activité  de critique d’art, d’expert et de de chercheur spécialisé dans la sémiologie et la sociologie des signes, des images et des représentations.  J’ai soutenu mon Doctorat (Thèse sur Travaux) à  l’Université Paris VIII en Esthétique, Sciences et Technologies des Arts : Les machines de pensée dans l’espace littéraire, artistique et urbain, travaux 1985/1995 le 8 mars 1996 à l’Université Paris VIII, sous la direction du Professeur Edmond Couchot (Présidente du jury : Anne-Marie Duguet ; membres du jury : Paul Virilio, Louis Bec, Jacques Roubaud) – Mention Très honorable avec félicitations du jury.

Nommé dans diverses académies (Orléans, versailles),à mon retour en France (1986), comme enseignant de lettres modernes, j’ai du me mettre en disponibilité de l’éducation nationale pour assurer les nombreuses missions de recherche qui m’ont alors été confiées à partir de la publication d’un Hors-série de la revue Art press, en 1991, Nouvelles technologies, un art sans modèle, (Dir) Artpress, n° 12 (hors série) (Roy Ascott, François Barré, Philippe Quéau, Jean Nouvel, Umberto Eco, Bernard Stiegler, Paul Virilio, Bill Viola, François Laruelle, Marvin Minsky, Jean-Louis Weissberg), 1991, 210 pages.

Cette publication constituait à l’époque la première tentative en France, de penser les effets des nouvelles technologies émergentes dans l’art et la culture, mais aussi l’espace urbain.

Dans la suite immédiate de cette publication, le Délégué aux Arts Plastiques , François Barré, devaient me confier la création et le pilotage d’un groupe de réflexion sur les nouvelles technologies dans l’art au sein du Ministère de la Culture (la Mission Création artistique et nouvelles technologies), lequel devait se traduire par un important rapport réunissant les meilleurs experts du domaine : Création artistique et nouvelles technologies. Délégation aux Arts Plastiques, Ministère de la Culture, 2 volumes (Vol.1 : Etude intermédiaire et Entretiens avec Hugues Bersini, Edmond Couchot, Fred Forest, Jean Louis Lemoigne, Dominique Lestel, Paul Virilio Serge Salat, François Barré, Derrick de Kerckhove, Pierre Bongiovanni. Vol 2 : Rapport final).

J’ai alors créé, en 1994, un cabinet d’études spécialisé dans les mutations sociales, économiques, culturelles et urbaines engendrées par le développement des technologies nouvelles de l’information et de la communication (NHecs).

L’hypothèse fondamentale était que ces technologies transforment en profondeur l’organisation et la gestion de l’entreprise, de la ville, des grands organismes publics, en particulier dans leur relation à la culture et à la connaissance. NHecs développait une approche interdisciplinaire fondée sur le principe d’une meilleure articulation entre les domaines de la recherche fondamentale et ceux de la recherche appliquée, entre le monde des acteurs de terrain, celui des experts et celui des chercheurs. je me suis ainsi assuré le concours d’un réseau de chercheurs de haut niveau, avec lesquels nous avons collaboré régulièrement, comme: Augustin Berque, Edmond Couchot, Pierre Lévy, ou encore Marc Augé.

j’ai dans le cadre de cette activité, conduit de nombreuses missions d’études généralistes et prospectives dans les domaines de la culture, de l’urbanisme et de l’aménagement, d’assistance à la définition des politiques publiques pour l’usage des technologies dans les domaines de la culture et de l’urbanisme.

Pendant toutes ces années, j’ai cependant continué à publier et à enseigner, soit comme conférencier invité dans des écoles d’art (Aix-en-provence, Rennes, Nancy) ou d’autres institutions, soit comme professeur invité ou associé (Past).

J’ai ainsi été recruté  comme PAST (Professeur) à partir de 1999 au Département Art, Communication, Langages, de la Faculté des Lettres, Arts et Sciences Humaines de Nice, de l’ Université de Nice – Sophia Antipolis. J’ai alors décidé de consacrer prioritairement mon activité à l’enseignement et la recherche, et donc de soutenir mon Habilitation à diriger des recherches ; celle-ci avait pour titre : L’art aux frontières. Médiation culturelle et nouvelles technologies de l’information et de la communication, soutenue le 6 janvier 2001 à l’Université Paris VIII, sous la direction des Professeurs Edmond Couchot et Yannick Geffroy (Président du jury : Daniel Bougnoux ; membres du jury : Françoise Gaillard, Bernard Darras, Marc Guillaume). Habilitation pour laquelle j’ai obtenur une double Qualification en 71ème (sciences de la communication) et 18ème (esthétique) sections, (février 2001).

j’ai ainsi été nommé Professeur  à l’Université de Nice-Sophia Antipolis (Art, communication , langages).

Mon activité au sein de ce département m’a conduit à développer les domaines de l’art, de la communication et des technologies dans le contexte de la mondialisation et des réseaux, mais aussi à impulser au sein de l’université une dynamique en faveur des « nouvelles humanités », avec le souci constant d’articuler recherche, formation et développement économique ou professionnalisation des étudiants. C’est dans cet esprit que j’ai dirigé, en le remodelant, le département Art, communications langages, de 2007 à 2009, ou que j’ai dirigé le Master recherche (pour le site de Nice) « Dispositifs sociotechniques d’information et de communication » (cohabilitation UNSA et Université de Toulon Var), et que j’ai conçu et que je dirige le Master Professionnel : « Ingénierie de la création multimédia et Direction artistique de projets ». Dans cet esprit aussi que je conçois mon rôle de Codirecteur du Laboratoire « I3M », Informations, milieux, médias, médiations, cohabilitation entre l’UNSA et L’Université de Toulon Var.

J’ai ainsi pris une part activé à la création d’un pôle de compétitivité sur les industries de la création et de l’innovation en région PACA (le pôle ICI), et cherché, au cours des différentes missions et responsabilités qui m’ont été confiées, à promouvoir un rapprochement stratégique des disciplines de l’art, de l’économie, des sciences et technologies appliquées.

Cela s’est traduit en particulier par l’organisation d’un colloque international en 2005, sous le titre : «  Quel modèle de développement culturel pour l’Europe ? Arts, entreprises et technologies », Colloque international, 24-26 novembre 2005, Université de Nice-Sophia Antipolis, laboratoire I3M, Fondation LilJa pour l’art contemporain.

C’est dans cet esprit enfin que j’exerce aujourd’hui une responsabilité de chargé de mission entreprises et insertion professionnelle, au sein du Conseil de gestion de l’UFR LASH, ou d’animateur du réseau,  en cours de création,  « arts et médias » des Ecoles Doctorales, et que je conçois mon activité de chercheur au service d’une meilleure intégration de l’art dans la réflexion sur la communication et les médias, dans des sociétés en profonde mutation .

Activité scientifique :1.Présentation des thématiques de recherche : grands axes de recherches et apport dans le ou les domaines concernés :

Mes recherches ont pour objet l’étude des questions de l’art dans le contexte de l’essor des technosciences, des industries culturelles numérisées, et de l’esthétisation de la communication et de l’environnement. Elles portent sur l’identité de l’œuvre d’art, ses fonctions, ses modes de création, de réception et de conservation, sur les relations entre les techniques traditionnelles des arts et les nouvelles technologies, sur l’image-langage par rapport à l’image-trace. Cette réflexion concerne globalement les effets de la numérisation sur la culture et les pratiques artistiques, envisagées du point de vue de la création, de la diffusion et de la conservation des œuvres ; elle pose le problème de la rupture et de la continuité avec les objets, les fonctions, les supports et les territoires antérieurs de l’art. L’objectif  est de penser à la fois la promotion du réseau et le retour des identités culturelles et locales, le temps réel du cyberespace (son immédiateté) et la longue durée des territoires, le danger de l’uniformisation de la culture sous l’effet de la globalisation et la croissance de la diversité dans les pratiques artistiques, le rapport entre nouvelles technologies et techniques traditionnelles, l’apparition des hyperindustries culturelles et les différentes tendances esthétiques des œuvres produites dans ce cadre technologique. Je pose comme hypothèse centrale que la remise en cause des anciens paradigmes esthétiques se traduirait par l’élargissement problématique du concept d’art à la communication et à la créativité industrielle. Elargissement dont il s’est agi de penser, au sein de l’axe que je dirigeais au sein du laboratoire I3M, de manière critique et féconde les enjeux, selon diverses orientations que l’on précise si après : ces orientations m’ont conduit à interroger le concept de réparation, dans une perspective élargie aux relations entre esthétique, éthique et technique, concept qui fait l’objet de mes recherches actuelles, dans la perspectives de ce que l’on pourrait envisager comme une « réécriture de la modernité », entre autres dans le sens d’une archéologie des innovations abandonnées. Il s’agit ici de s’interroger sur l’hypothèse d’un développement culturel durable, à l’heure d’un excès consumériste qui s’applique non seulement aux produits de l’industrie mais aussi aux œuvres de l’art : ces phénomènes interrogent la relation entre l’art, l’artisanat et l’industrie, la place de la Mode et du design, et plus généralement, les relations entre l’actuel et l’inactuel, le moderne et le contemporain (et les formes que ces relations prennent dans l’art et la culture: archéo-modernisme, recyclage et réappropriationnisme, vintage, etc.) Plus précisément, mes recherches ont portées sur :

  1. Le nouveau paradigme de l’art, comme celui de l’environnement et du paysage — et de la communication — serait celui de l’autoréférence, et du culte du nouveau. Œuvre qui ne connaît d’autres règles que celles qu’elle se donne (ou que le marché lui impose), dans un monde régulé, ordonné, et formaté par les progrès des sciences et des technologies, mais un monde lui aussi placé sous la coupe et l’injonction du nouveau, qu’il s’agisse de l’automobile, l’entreprise, des technologies, de l’économie et des produits de l’industrie. Cette articulation de l’avant-garde et de l’innovation invite à une approche renouvelée des relations entre les arts, les technosciences et la société. .

2.Elle engage en particulier une définition renouvelée de l’esthétique, élargie aux  problématiques d’une science contemporaine des affects, en particulier dans le contexte d’un formatage et d’une « industrialisation » du sensible et des émotions liées à l’économie des services mondialisée d’aujourd’hui. Il s’agissait  de repenser dans un sens interdisciplinaire « l’esthétisation » des produits de l’industrie, au stade du capitalisme culturel, de l’artiste entrepreneur, mais aussi de l’entrepreneur cherchant dans la figure de l’artiste le modèle d’une entreprise sommée de faire preuve de créativité, dans une société gouvernée par un principe d’innovation permanente.

3.Un autre enjeu de cet axe est l’analyse des problèmes posés par l’essor des prothèses numériques dans l’agencement des relations entre les corps et les lieux, et, en particulier les questions relatives aux régimes d’appartenance, à l’identité de la personne, au corps propre induites par l’essor des prothèses analogico-numériques dans notre expérience de la réalité et de l’environnement, questionnements qui sont au centre de l’art biotech. Ces recherches se sont prolongées dans le cadre d’un grand colloque international organisé lui aussi par la chaire d’esthétique et de poétique du Canada sur le thème de « la vue et la voix », ayant donné lieu à la publication suivante : -« Esthétiques du leurre, les prothèses audiovisuelles », In, La vue et la voix, actes du colloque « la vue et la voix », Direction Pierre Ouellet, Chaire d’esthétique et de Poétique du Canada, Vib éditeur, Montréal, 2009. Un autre prolongement particulièrement prometteur eut lieu dans le cadre d’un colloque (“ Mobile/ immobilisé ”)que nous avons organisé à l’automne 2007 par l’Université du Québec à Montréal, sous la direction de Louise Poissant en partenariat avec Louis Bec, responsable de Cyprès à Marseille (équipe spécialisée dans l’exploration des relations arts/sciences/technologies.),  et le laboratoire I3M (Norbert Hillaire). Pour la première fois, chirurgiens, chercheurs spécialisés dans l’étude du mouvement, cogniticiens, chercheurs en communication, artistes et philosophes purent nouer un dialogue totalement inédit dans le champ de l’étude du handicap, envisagé comme la condition même de l’humain, et comme paradigme des relations entre le vivant et l’artificiel, et même au delà, de la relation entre art et technique. Ce colloque a été l’occasion d’un rapprochement entre l’UQAM et I3M, et trois chercheurs de l’UNS y participèrent, et la publication des actes est en cours.

  1. La mutation des lieux de l’œuvre d’art. Enfin, l’une des problématique de cet axe était de montrer que la technique moderne aura été un formidable processus de détachement, de déconnexion croissante des lieux, des territoires et des cultures, et singulièrement les techniques de communication et de “ connexion ». Ces problématiques de la relation entre espace urbain et espace des réseaux, ou si l’on veut, l’hypothèse d’un territoire augmenté dans sa conversion numérique, n’est pas sans incidence sur l’approche des relations entre les territoires et l’université. Ce enjeux ont aussi fait l’objet de travaux de recherche-développement ou de recherche appliquée, portant sur le développement d’expertises et de 2  prototypes, réalisés dans le cadre du « master ingénierie de la création et direction artistique de projets », partenaire du laboratoire I3M, travaux qui ont mobilisé pour une part les compétences de certains chercheurs d’I3M (le développement d’un prototype de Web TV pour l’UNS (ce proptotype est en cours de validation) (Mai 2009) et La réalisation d’un webdocumentaire sur les industries de l’image sur la Côte d’Azur (MAI 2010) « IMAGE [IN] CA » Le futur de l’image sur la Côte d’Azur, premier « webdoc » interactif dans le domaine des nouvelles images, réalisé par des étudiants de l’Université Nice-Sophia Antipolis.

Ces problématiques ont fait aussi l’objet de plusieurs manifestations : Conférence (In situ, on line : L’art contemporain, le patrimoine et le réseau, mai 2006) et participation à un colloque (aborder les bordures, mai 2010) à l’ Institut supérieur d’étude du langage plastique , ISELP (Bruxelles) :  Séminaire I3M, 13 février 2009. Norbert Hillaire/Pierre Musso : Territoires et réseaux, cyberespace et netart : Pierre MUSSO, Territoires numériques, réseaux et cyberspace : une approche critique, Norbert HILLAIRE, Territoires, lieux et netart; Communication au colloque « Rythmes, flux, corps. Art et ville contemporaine » du 26 et 27 novembre 2009, Saint-Etienne. Ce colloque était  organisé par le CIEREC (Centre de Recherche de l’UniversitÈ Jean Monnet) et par la Cité du Design.

J’ai en outre publié deux ouvrages sur ces questions : L’expérience esthétique des lieux, Ed. L’Harmattan, collection Ouverture philosophique – Esthétiques, Juin 2008, 300 pages et  La Côte d’Azur après la modernité, éditions Ovadia, janvier 2010, 150 pages.

Comme directeur associé du laboratoire I3M, et Directeur de recherches au sein de l’axe I portant sur la culture de ce laboratoire, L’ensemble de ces recherches seront poursuivies et développées en partenariat avec mes réseaux étrangers, et au sein de mes réseaux universitaires français.

2.Publications : présentation, en quelques lignes, des 5 publications (ou brevets, éditions de logiciels) jugées les plus significatives parmi celles citées en annexe  :

L’art numérique , comment la technologie vient au monde de l’art (en collaboration avec Edmond Couchot) : 3°édition dans la collection « Champs »,  éditions Flammarion,  Mars 2009

L’artiste et l’entrepreneur, Cité du design 2008, ouvrage collectif, revu et corrigé, Norbert Hillaire (Dir), 406 pages

L’expérience esthétique des lieux, Ed. L’Harmattan, collection Ouverture philosophique – Esthétiques, Juin 2008, 300 pages

« Le futur antérieur de l’œuvre d’art »; Multitudes, numéro spécial, la transmission, décembre 2006

Nouvelles technologies, un art sans modèle, (Dir) Artpress, n° 12 (hors série) (Roy Ascott, François Barré, Philippe Quéau, Jean Nouvel, Umberto Eco, Bernard Stiegler, Paul Virilio, Bill Viola, François Laruelle, Marvin Minsky, Jean-Louis Weissberg), 1991, 210 pages.

3.Encadrement et animation recherche :

Direction, animation laboratoires et équipes de recherche

1/ 2013-2016, chercheur à l’Institut Acte (UMR 8218)

Norbert Hillaire, initiateur et co-directeur (avec Richard Conte, Bernard Darras, Yann Toma), du projet Ariad/R, archéologie des innovations oubliées, abandonnées, délaissées ou résurgentes,  institut Acte  (UMR 8218)  financé par le CNRS et l’Université  Paris 1 Panthéon-Sorbonne en partenariat avec le CNAM.

Ce projet se propose de recenser et étudier les innovations oubliées, abandonnées, délaissées ou résurgentes. L’objectif de cette recherche est de comprendre les raisons de leurs échecs, de leurs abandons ou de leurs rebonds.

2/ Chercheur associé au laboratoire I3M, université de Nice

Contributions à l’animation des séminaires doctoraux, et intervention dans divers séminaires dédiés aux « humanités numériques »

de 2002 à 2012, Chercheur au Laboratoire 13M, Université Nice

Directeur associé et cofondateur du Laboratoire 13M  (Information, milieux, médias, médiations), création septembre 2004, cohabiliation Université de Nice-Sophia Antipolis / Université de Toulon Var.

Organisation de colloques, conférences, journées d’étude

Conception, organisation, direction, animation de colloques, conférences, journées d’étude

Colloques internationaux

 

2017

XI° réunion du réseau des  « Villes créatives » de l’Unesco, 30 Juin 2017, Enghien-les-Bains : table-ronde sur les lieux, expériences, initiatives, réalisations ayant pour trait commun l’innovation et l‘usage des technologies numériques dans l’art, la culture et la Ville.

 

2007

Organisation, direction, animation

« Mobile immobilisé, art, technologies et (in)capacités », Montréal, 31 octobre-3 novembre 2007 (UQAM, UNSA – I3M-, CYPRES centre de recherches arts/sciences/technologies Marseille, Université du Québec à Chicoutimi)

Séminaires « le vivant et l’artificiel », Nice, auditorium du MAMAC, série de conférences extra-muros, master « ingénierie de la création multimédia et direction artistique de projets » (novembre 2007-mars 2008)

2005

Organisation et direction : «  Quel modèle de développement culturel pour l’Europe ? Arts, entreprises et technologies », Colloque international, 24-26 novembre 2005, Université de Nice-Sophia Antipolis, laboratoire I3M, Fondation LilJa pour l’art contemporain. Pôle Universitaire de Saint Jean d’Angely

2006

Co-organisation des séminaires (et animation de trois d’entre eux) « extra muros : les vendredi de l’Université au Musée », huit séminaires organisés autour d’un invité sur le thème « le photographiques », Novembre à mai 2006, Auditorium du MAMAC , Nice

2005

Organisation des séminaires (et animation de trois d’entre eux) « extra muros : les vendredi de l’Université au Musée », huit séminaires organisés autour d’un invité sur le thème « arts, culture, technologies », Novembre à mai 2005, Auditorium du MAMAC , Nice

2004

Qu’est-ce que la création industrielle ?  Colloque international organisé en partenariat entre l’Ecole Supérieure de Création Industrielle (ENSCI), Paris et le Département ACL de l’Université de Nice Sophia-Antipolis en 2005

Ce colloque a fait l’objet d’un travail intensif de préparation mais n’a pu être organisé. Ce travail sera pour une part repris dans le prochain colloque organisé par mes soins en 2005: Les relations entre l’art et le management à l’âge des industries.culturelles numérisées.

 

Organisation et Direction du Colloque international  Les technologies numériques dans l’espace de la danse, colloque introductif au Monaco Dance Forum, en partenariat entre l’Université de Nice, le Théâtre de la photo et de l’image de Nice, et le Monaco Dance Forum , 13 et 14 décembre 2004

Conception de la visio-conférence Paris/New-Dehli Le développement des technologies engendre-t-il une transformation des modèles de connaissance et d’expression ? organisée dans le cadre de l’exposition Nouvelles images / nouveaux réseaux. Paris, Cité des Sciences, 20 janvier

Codirection avec Michel Albert (conseiller à la Banque de France) du Séminaire “ntic et mutualisation des compétences” (réunissant étudiants des grandes écoles, experts internationaux et chercheurs), Symposium 96 des Tribunes Nestlé L’entreprise face à un monde imprévisible, Noisiel, Centre Nestlé France, novembre-avril

Organisation, conception et animation de la Table ronde “Les arts en réseaux”, Ministère de la Culture, Mission Recherche et Technologies (Direction Jean-Pierre Dalbéra). Monaco, Forum Imagina, février

1993       Conception et organisation (en collaboration avec Jean-Marie Boyer) du Colloque Vers une nouvelle culture urbaine, et modération de la Table Ronde Mémoire et ville nouvelle (réunissant Roland Castro, Marc Augé, Piotr Kowalski, Bernard Stiegler, Paul Virilio), Rencontres de Marne-la-Vallée. Epa-Marne, 9 décembre

1991       Conception et organisation du Colloque La gestion territoriale des grands aménagements de loisirs (réunissant Augustin Berque, Marcel Roncayolo, René Monory et une équipe d’urbanistes japonais). Epa-Marne, juin

Autres colloques

 

2016

Musée des Arts et Métiers le 15 janvier 2016, le. colloque ARIAD-R a permis d’exposer les recherches sur les innovations oubliées, abandonnées, délaissées et résurgentes. Institut Acte Paris 1 Panthéon Sorbonne.

« La Côte d’azur après la modernité », Ville de Nice Conseil général, Editions Gilletta, Forum de l’entreprise, Université de Nice, les associations, l’Eclat, le Collège de Nice, 5 mars 2010, théâtre de la photo et de l’image.

2006 festivals les nuits sonores, Lyon : Conception de la conférence  : L’Image Numérique: une nouvelle donne dans les relations Arts/Sciences/Technologies et communication sur ce thème Vendredi 26 Mai

« Le net art : circulation, diffusion, conservation », vendredi 16 et samedi 17 janvier 2004, centre régional d’art et de Culture, (CRAC) Valence

 

2003       Scènes et nouvelles scènes du numérique, Bibliothèque de la Faculté des Lettres de Nice, Salle de Conférences.

2002 :“Dialogue avec Augustin Berque“, Bibliothèque de la Faculté des Lettres de Nice, Salle de Conférences.

 

Séminaires  transversaux Art et Communication     Norbert Hillaire/Edmond Couchot – 2001-2002

  • 23 février : “La technologie dans l’art“, Faculté des Lettres de Nice, Salle du Conseil
  • 23 mars : “Art, connaissance, perception, cognition“, Faculté des Lettres de Nice, Salle du Conseil
  • 27 avril : “Conservation, gestion, transmission de la Mémoire“, Faculté des Lettres de Nice, Salle du Conseilde la mémoire”

2001Séminaires  transversaux Art et Communication (co-organisation Norbert Hillaire/ Daniel Bougnoux  – 2000-2001)

  • 28 janvier : “Manifestation et représentation“, Faculté des Lettres de Nice, Salle du Conseil
  • 18 mars : “L’haptique, le proche et le lointain“, Faculté des Lettres de Nice, Salle du Conseil
  • 28 avril : “Question de cadre“, 1ère partie, CNAC – Villa Arson (Pr, Département Acl, Unsa)
  • 26 mai : “Question de cadre“, 2ème partie, CNAC – Villa Arson

Conception et animation du Séminaire L’art contemporain et le patrimoine, Universités de Paris VIII, Paris VII, Grenoble, Direction du Patrimoine, Délégation aux Arts Plastiques. Université de Nice – Sophia Antipolis, septembre, octobre, novembre, décembre

Organisation d’un séminaire interdisciplinaire Développement des industries de l’image dans le nord-est parisien (réunissant experts, chercheurs et décideurs). Epa-Marne, octobre

Organisation (en collaboration avec Edmond Couchot) du Séminaire Art et communication de l’Equipe de recherches MediaTeC (Médiations culturelles et Technologies de la Communication). Université de Nice – Sophia Antipolis, février, mars, avril, mai

2000       Animation du Séminaire Vitraux d’artistes contemporains. Délégation aux Arts Plastiques, janvier

1999       Organisation de la Table Ronde Internet All Over. Ecole d’Art d’Aix-en-Provence, novembre

Direction du Séminaire L’estampe numérique, Cabinet des Estampes de la Bibliothèque Nationale de France, octobre, décembre

Animation de deux Séminaires La conservation des œuvres numériques et La scénarisation des œuvres interactives, Rencontres de Montréal “Muséologie et nouvelles technologies”, octobre

1998       Conception et animation d’un séminaire d’évaluation des services culturels et éducatifs en ligne. Centre Départemental de Documentation Pédagogique, Marseille, septembre

Conception de la visio-conférence entre Paris et New-Dehli Le développement des technologies engendre-t-il une transformation des modèles de connaissance et d’expression ? organisée dans le cadre de l’exposition Nouvelles images / nouveaux réseaux. Paris, Cité des Sciences, 20 janvier

Animation des Rencontres-médias, Séminaire de DEA Département Hypermedia (Direction Jean-Pierre Balpe), Université Paris VIII, 18 janvier 1998

Conception du Séminaire Innovations, technologies et modes de vie, en vue de la réalisation de projets d’étudiants des grandes écoles (HEC, ESSEC) sur ce thème, Tribunes Nestlé, novembre 1987 – mars 1998

1996       Conception et animation d’un séminaire de formation à l’attention des enseignants des écoles d’art, organisé par l’Inspection générale des Enseignements artistiques (IGEA) à l’Ecole Supérieure de Création Industrielle, mars

1994       Organisation d’un séminaire d’experts et chercheurs (réunissant Pierre Levy, Edmond Couchot, Pierre Bongiovanni, Jacques Perriaut, René Monory) pour la création d’une Maison des Artistes, Fondation pour la Prospective et l’Innovation. Futuroscope, octobre

1991       Conception et organisation du Séminaire Nouvelles technologies : un art sans modèle ? (réunissant Jean Nouvel, Paul Virilio, Piotr Kowalski, François Barré, Catherine Millet). Paris, Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts, novembre)

Direction de thèses et autres travaux (détail en annexe)

8 thèses soutenues, 1 thèse  en cours

Réseaux de recherche : Futuribles international, chaire de poétique et d’esthétique du Canada, Ensad Lab (laboratoire de l’école nationale supérieure des arts décoratifs)

4.Valorisation de la recherche :

10 émissions de radio et de télévision, dont plus récemment (émissions encore accessibles en podcast) :

Norbert Hillaire, invité, Modes de vie, mode d’emploi ,  Matthieu Garrigou-Lagrange production, Le design va-t-il absorber le monde ? 29.06.2015  (France Culture)

Norbert Hillaire, invité, Place de la toile  Xavier de La Porte, L’art numérique existe-t-il ? 01.06.2013 (France Culture)

Conférence sur l’esthétique industrielle lors des rencontres de  l’ANRT, pour la valorisation de la formation par la recherche et les conventions CIFRE, Palais de la Bourse

  1. Rayonnement : échanges internationaux (participation à un réseau de recherche, invitations dans des universités étrangères…), expertise (organismes nationaux ou internationaux), responsabilités éditoriales, participation jury de thèse et de HDR, diffusion du savoir, responsabilités et activités au sein des sociétés savantes :

 

Echanges internationaux (sélection)

Invitations : Salerne (Italie), Liban (centre culturel Français), Bruxelles (Institut supérieur          d’étude du langage plastique),  Japon (Université de Kobé), Budapest (colloque association ELIA, European ligue of institutes of the arts), Herzeg Novi (Monténegro), Montréal (Université du Québec à Montréal, Québec), Chicoutimi (Québec), Cologne, Varsovie

 

Une dizaine de jurys de thèses et de HDR (depuis 2010) : en particulière les HDR de Marie-Hélène Tramus (paris 8), Emmanuel Mahé (Ensad),

Expertise : Consultance,  expertise, rapports d’études : responsabilité d’études et   missions prospectives et/ou stratégiques sur (sélection des principales missions et des expertises récentes) :

 

Norbert Hillaire, Evaluation du projet lancé par  l’Université de Recherche PSL (PSL Research University PSL , « Exploring the Digital Worlds of Contemporary Art – PostDigital » (2016), et présenté par l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm.

 

Consultance

  • L’ingénierie culturelle et éducative

2000       • DRAC-ARTEC / Ecole d’Art d’Aix-en-Provence / Département Art, Communication, Langages (Université de Nice – Sophia Antipolis) : Mission d’étude prospective pour la création d’un portail régional dédié à la culture, Observatoire THAMOUS

1999       • Ministère des Affaires Etrangères (Programme Web et action culturelle internationale) : Mission d’expertise et de conseil éditorial pour la création d’un Centre Culturel Virtuel, A la découverte des pays de France

  • CICV : Mission d’étude L’offre de produits pédagogiques en ligne dans le domaine francophone : Etat des lieux et analyse critique

1998       • CICV : Mission de réflexion sur les problématiques de prospective en matière d’ingénierie culturelle

1997-98 La Cinquième : Mission d’étude L’offre de services pédagogiques et culturels en ligne au regard des objectifs de la BPS (banque de programmes et de services à vocation pédagogique de la cinquième chaîne de télévision), rapport d’études, 2 volumes.

  • L’aménagement du territoire

2000       • EPA-Marne (Etablissement Public d’Aménagement de Marne-la-Vallée) : Mission d‘étude prospective : Les industries de la culture et de l’image à l’heure du numérique dans le contexte de Marne-la-Vallée. Les perspectives de création d’un pôle image dans l’Est parisien

1999       • DATAR (Département de la Prospective) : Mission d’expertise et de conseil sur les usages des NTIC, pour les groupes thématiques “Représentations et Territoire”, “Temps et Territoire”, “Culture et Territoire”

1998       • CDC Mercure : Mission d’évaluation prospective et conseil pour les orientations à donner aux prochaines versions de la base documentaire CDC Mercure (Caisse des Dépôts et Consignations)

1998          EPA-Marne : Conception, scénarisation et suivi de la réalisation du CD-ROM La Cité Descartes à Marne-la-Vallée, présenté au Congrès de l’Association Internationale des Villes Nouvelles de Taïwan

1996-97 EPA-Marne : Mission de veille L’aménagement du territoire, l’urbanisme et l’Internet (Recherches et Pratiques Urbaines sur le Réseau Internet)

1996     DATAR : Etude Aménagement du territoire, culture et nouvelles technologies

  • L’art, la culture et les ntic

    2008         La côté d’azur après la modernité, arts, culture et industries  de l’imaginaire sur la côté d’azur, rapport au Conseil           Général des Alpes Maritimes, septembre 2008

2007

Rédaction d’un rapport d’expertise sur les nouvelles scénographies   en vue de la création du Pôle de compétitivité ICI (industrie de la créativité et de l’innovation). Ce rapport a été intégré au document final, Tome 1, « argumentaire », dossier de candidature à la labellisation du pôle de compétitivité ICI

2004          Réflexion prospective sur les enjeux des relations arts/sciences technologies pour le Futuroscope Rapport de Mission d’études pour le Futuroscope, I  volume broché, 70 pages

1999       Contribution, comme membre de la cellule prospective de la Datar aux rapports de la Datar Les usages des Ntic, la culture et l’aménagement du territoire et à la rédaction de  France 2020. Datar, Département de la Prospective

1997        Ministère de la Culture, Mission Recherche et Technologies (Direction Jean-Pierre Dalbéra) : Etude Internet et la création artistique

1994-95  Délégation aux Arts Plastiques du Ministère de la Culture et CICV (centre international e création vidéo) de Montbéliard : Mission de recherche L’art, les nouvelles technologies et le temps (première et deuxième parties, en collaboration avec Edmond Couchot).

1994       • Centre Georges Pompidou : Mission d’étude en vue de la création d’une nouvelle revue interdisciplinaire électronique au Centre Pompidou (en remplacement de la revue Traverses), publiée sur support électronique, mêlant architecture, art contemporain, littérature et philosophie. Ex Machina. Etude pour une nouvelle publication au Centre Pompidou. Paris, Centre Pompidou.

1994       • Fondation pour la Prospective et l’Innovation du Département de la Vienne : Etude en vue de la création d’une Maison des Artistes utilisant les nouveaux médias sur le site du Futuroscope.

1992-93 Délégation aux Arts Plastiques (Ministère de la culture) : Animateur/responsable de la Mission Création artistique et nouvelles technologies au sein du Groupe de réflexion sur les NTIC créé par François Barré.

Création artistique et nouvelles technologies. Délégation aux Arts Plastiques, Ministère de la Culture, 2 volumes (Vol.1 : Etude intermédiaire et Entretiens avec Hugues Bersini, Edmond Couchot, Fred Forest, Jean Louis Lemoigne, Dominique Lestel, Paul Virilio Serge Salat, François Barré, Derrick de Kerckhove, Pierre Bongiovanni. Vol 2 : Rapport final)

Edition et rédaction de catalogues comme critique d’art (membre de l’association internationale des critiques d’art, AICA)

 

2010

« Peinture sur nature », in « Sur Nature, Jean-Pierre Formica », expérience Pommery 7, Beaux-Arts éditions, Septembre 2010

« Carte Blanche à l’infini », in « Du sol au plafond, carte blanche à Pierre Célice », catalogue de l’exposition, Musée d’Evreux, Somogy, Paris, janvier 2010

« Entre peinture et musique », texte d’accompagnement du livret Arnaud Coutancier. Publié dans le cadre de l’exposition Pierre Célice, « Du sol au plafond », Musée d’Evreux, février 2010

2009

« Michel Gilles, Américain, Marocain, Contemporain », texte du catalogue de l’exposition Michel Gilles, Chappelle des jésuites – Carré d’art, Mur Foster, Nîmes, 2009

2007

« Une peinture en liberté », texte du catalogue de Patrick Baillet, Editions Prisme, club d’entreprises    mécènes, Art contemporain expo, N°2, Reims, septembre 2007

« Enfants de Cartier – et de quelques autres », texte du catalogue de l’exposition Les enfants de Cartier, Ouvrage publié par le Petit théâtre de la Photo et de l’image, Ville de Nice,

2006

« Anamnèse portuaire », catalogue de l’exposition Visions                 portuaires, association « laisser passer », Marseille , 2006

2005

« On line et in situ », catalogue du festival 1°contact, festival d’art numérique à ciel ouvert, le Cube, Issy-les-Moulineaux, avril 2005

« Dépositions », catalogue de l’exposition « Dépositions », Patrick Baillet, La Cartonnerie, Reims, Mai 2005

2004

« Le mur ou l’envers au blanc de l’œuvre d’art », catalogue de l’exposition Intra muros,     Musée d’art moderne et contemporain (MAMAC), Nice, Juillet 2004-janvier 2005

2003       « Des fragments sur Reynald Drouhin », Frags, (Publication francais/english de  64   pages + DVD Video), éditions de l’Ecole des Beaux-Arts de Rennes, décembre 2003

2002       « Ghost, un outre paysage architectural », catalogue de l’exposition au bord du paysage, Farges (sur la communce de saint-Nectaire), 30 juin-15 septembre 2002

2001       « Noir et Blanc », catalogue de l’exposition Jean-Pierre Formica, espace Louis   Feuillade-Abric de Lunel, 7 juillet-30 septembre 2002

“Nuage fractal“, catalogue de l’exposition Miguel Chevalier, Galerie Commune, Espace Culture 2001 Multimédia de Montreuil, mars 2001

“Préface“. In (Bernard Caillaud) : Création numérique 1960-2000, aspects du Computer Art depuis ses origines. Editions Europia, octobre 2001

“La peinture et l’insoutenable beauté du monde“, catalogue de l’exposition Patrick Baillet organisée par le Conseil Général de la Haute Marne, château du Grand Jardin de Joinville (Haute-Marne), 17 mars-22 avril, mars 2001 (64 pages intérieures, 2000 exemplaires, 41 reproductions couleur)

1999       “Les fabriques“, texte de présentation et assistance à la conception d’un prototype de bâtiment mobile dédié à la médiation culturelle et à la lutte contre l’exclusion, présenté à la Biennale d’Architecture de Venise (en collaboration avec Pierre Musso), Studio d’architecture Naço, Association Française d’Action Artistique (AFAA), mai 2001

1995       “De l’écorché au reste“, Catalogue du Festival Vidéo Bandimages, Ecole Nationale des Beaux-Arts de Bourges, mai 1995

“Les images font leur cinéma“, Catalogue de l’exposition Les images font leur cinéma, Frac-Alsace, Strasbourg,

1992       “Un siècle en vis-à-vis”, Catalyse, Catalogue de l’exposition Passage à l’art, Reims,

“Le Grand Hangar des Angles”, texte de l’édition à tirage limité d’un coffret de l’artiste Jean Luc Poivret, Paris, éditions Flammarion

“Installations et transitions paysagères”, Catalogue du Festival Vidéo Formes, mars 1992

“On achève bien les portraits”, Catalogue du Festival Vidéo Art Plastique, Hérouville Saint-Clair, novembre 1992

“Naissance de l’image”, Catalogue de l’exposition-vidéo de la Ville de Le Blanc-Mesnil, décembre 1992

“Terre“, texte du catalogue de l’exposition Jorge Orta à la Galerie Procreart, Paris, avril 1992

1991       “Calandre et les Caméléons“, catalogue de l’exposition Calandre, Galerie Art Vivant, Nîmes, novembre 1991

1990       “Passages, paysages, outre-paysages“, catalogue de l’exposition Passagers des Frontières, production Transimage, Montpellier

1986       “Champagne“, Catalogue de l’exposition Patrick Baillet, Galerie Nadar et Centre Culturel Français de Casablanca, février 1986

Activités pédagogiques :

 

1.Présentation de l’activité d’enseignement : principaux enseignements en mettant l’accent sur les matières enseignées, les pratiques pédagogiques, les responsabilités pédagogiques particulières : création d’un enseignement, d’une formation, direction d’une équipe pédagogique…  (la rubrique 1 est limitée à 6000 caractères, blancs non compris, soit environ 2 pages)

L’ensemble de mes  enseignements (en L1, L2, M1, master Recherche), ainsi que ceux de la spécialité « ingénierie de la création multimédia et direction artistique de projets » que je dirige, et qui est l’un des composantes du département des sciences de la communication, de l’université de Nice, sont fondés sur un double refus :

« soit la réduction de la communication à une simple idéologie sans pratiques liées à des techniques, soit la réduction de la communication à de simples outils, sans lien avec des représentations sociales qui les engendrent et dont elles sont la cristallisation ». Bref, nous refusons à la fois le réductionnisme techniciste dans notre approche de la l’information et de la communication, mais nous n’en sommes pas moins éloignés d’une approche purement idéologique, qui ne prendrait pas en compte les pratiques et les techniques. D’où l’importance des technologies de communication, que nous avons de plus en plus tendance à aborder en tant que milieu, en tant que milieu associé (Simondon), plutôt qu’en termes d’outils (d’où l’orientation de notre laboratoire de rattachement – I3M, information, Milieux, médias, médiations -, mais aussi l’intitulé de notre spécialité recherche – DISTIC, Dispositifs sociotechniques d’information et de communication). Dit en d’autres termes, nous nous situons à juste titre dans cet entre-deux que Gorges Balandier désignait comme techno-imaginaire, et qui est ni plus ni moins l’équivalent de la technologie, entendue à la fois comme production de techniques et production de discours ou de représentations sociales et imaginaires de la technique.

C’est sur ces deux versants que travaille le département de communication, et ces deux plans, que nous tentons d’articuler au mieux, sans les dissocier. Département qui n’est pas un IUT, et qui n’est pas non plus qu’un département relevant des anciennes humanités. Bref, ce que ce département tente  d’inventer, de la licence jusqu’au doctorat, c’est ce que l’on pourrait appeler, après Jacques Derrida,  les nouvelles humanités, au sein de cette interdiscipline que sont les SIC, mais en résonance avec les disciplines de l’imaginaire, de l’art et la littérature, et c’est pourquoi  nous oeuvrons aussi dans le sens de l’acquisition  d’un regard critique sur la communication, la société et ses outils. Dans cette perspective, nous permettons à nos étudiants d’acquérir à la fois des compétences techniques (logicielles, expressives, etc.), des savoirs stratégiques (comme le marketing, la communication des organisations) mais aussi un regard critique (esthétique, critique des médias ou histoire de l’art). C’est à cette exigence que répond l’architecture de formation de la licence (avec une triple orientation, à la fois vers les relations sociales et les savoirs stratégiques qui leur sont liés, l’écriture et ses mutations à l’âge du numérique, mais aussi l’image, ses pratiques et sa théorie appliquées à l’art comme aux métiers de la communication) et qui se prolonge au niveau du master.

La technologie, telle qu’elle est envisagée dans mes enseignements, ne relève pas de la sphère des objets – outils, « tuyaux », ou médias (même si ce mot fait encore question), mais elle est prise comme sujet collectif d’un nouveau milieu  appareillé, qui interroge l’art à tous les niveaux : fonctions, limites, marché, formes, formats, supports, création, réception, diffusion, conservation et mémoire. Ces technologies sont donc ici traitées comme des technologies culturelles et relationnelles, dans la perspective tracée en particulier par Simondon,  comme modalités de création de nouveaux milieux humains aux contours incertains, et aux devenirs largement imprévisibles (comme l’art lui-même).

  1. Présentation synthétique des enseignements par niveau (L.M.D), par type de formation (formation initiale/continue, professionnelle, présentielle /à distance) et par nature (Cours, TD, TP, encadrement de travaux de fin d’étude et de stages) :

Au niveau L1, je donne un enseignement d’introduction à l’esthétique, ainsi qu’un cours de tronc Commun sur la modernité, l’art et les médias.

Au niveau L2, il s’agit d’un cours de tronc commun, sur l’art, les médias et les technologies dans la perspective de la Postmodernité

Au niveau M1 : cours d’anthropologie des techniques de communication, en tronc commun

Ainsi qu’un cours optionnel intitulé : « l’oeuvre d’art dans l’espace public »

Au niveau du Master recherche, mon enseignement consiste en une approche médiologique de l’art et de l’esthétique.

Création et direction d’un master pro, avec La spécialité « ingénierie de la création multimédia »:

Le but de cette formation est de faciliter l’identification, l’évaluation, l’exploitation des nouveaux moyens de création, conception, réalisation intégrant les différents médias analogico-numériques et les réseaux de télécommunications pour les mettre au service des entreprises, des institutions et des organismes les plus divers afin de répondre à leurs besoins en matière de communication, de création et de développement stratégique. Acquérir de telles capacités garantit à l’étudiant de savoir adapter, de façon inventive, les divers systèmes et supports de communication actuels à la conception et à la diffusion de produits de communication à caractère culturel, artistique, commercial, ludique ou pédagogique, en fonction de demandes spécifiques dans différents contextes socioprofessionnels.

L’objectif général de ce Diplôme n’a pas changé depuis sa création en 2002. Il se traduit par  une offre  généraliste, organisée à partir d’un tronc commun riche d’une grande quantité de contenus pédagogique tous liés, et par une unité d’enseignements pratiques portant sur la création, la conception et la réalisation de produits multimedia

Objectifs professionnels : il s’agit de conjuguer l’acquisition de compétences techniques multimédia de haut niveau (portant sur la création, la conception et la réalisation de produits multimédia), compétences stratégiques en consultance et expertise (droit du multimédia, ergonomie, management de projets web), et compétences esthétiques et philosophiques orientées communication, il attire des étudiants venus de divers horizons et d’universités françaises ou étrangères, ou encore des professionnels désireux de se reconvertir ou d’évoluer dans leur carrière, dans le sens de responsabilités plus élevées dans l’entreprise.

Nous devons d’abord souligner que, depuis sa création, cette spécialité a été largement plébiscitée par les stagiaires de la formation continue, tant par des adultes en reprise d’étude qui ont souhaité suivre la totalité de la formation, que par des demandeurs de V.A.E. issus du monde de l’entreprise.

Nous devons aussi souligner que, même si nous n’avons pu faire un suivi systématique de tous les étudiants depuis sa création, cette spécialité remporte un réel succès en termes d’employabilité des étudiants à la sortie. Sur une promotion de 25 personnes, environ 18 avaient trouvé un poste soit en CDD, soit en CDI, soit sous la forme de la création d’une entreprise au sortir de cette formation pour les  promotions de 2005 à 2009.

Les métiers concernés par la Formation :

Chef de création artistique communication multimédia (ROME E1104)

Concepteur / Conceptrice artistique communication multimédia (ROME E1104)

Concepteur réalisateur / Conceptrice réalisatrice communication (ROME E1104)

Directeur / Directrice de création communication multimédia (ROME E1104)

Directeur / Directrice artistique communication multimédia (ROME E1104)

Responsable de conception communication multimédia (ROME E1104)

Directeur / Directrice d’édition électronique et multimédia (ROME E1105)

Editeur / Editrice multimédia (ROME E1105)

Architecte multimédia (M1802)

Chef de projet internet (ROME M1803)

Chef de projet multimédia (ROME M1803)

Ce master a comme spécialité de fonctionner en mode ateiier de projet pendant tout le second  semestre, dans l’objectif de créer un prototype innovant, en termes indissolublement technologiques, sociétaux et esthétiques. Je précise que ce master a fait l’objet d’un partenariat et d’une délocalisation avec l’école Com Sup de Casablanca, qui a très bien fonctionnée de 2012 à 2016, Ce modèle a permis ces dernières années de concevoir et réaliser les projets suivants :

Le printemps des Abattoirs 2016 – 2017

Au cours du second semestre de l’année universitaire 2016 / 2017, les étudiants du Master 2 ICM ont travaillé dans les anciens Abattoirs de Nice, que l’on appelle présentement le 109, dans le cadre de leur projet de fin d’étude.

Promotion 2016 – 2017

École citoyenne du prendre soin

Dans le cadre d’un partenariat entre le Master Pro Information et communication spécialité Ingénierie de la Création Multimédia et Direction Artistique de projets et la Maison de la Médecine et de la Culture, il était demandé aux étudiants de concevoir un projet de valorisation de cette maison et un prototype.

Promotion 2015 – 2016

Autour de la maladie d’Alzheimer

Suite aux événements « Autour de la maladie d’Alzheimer  » co-organisés par la Maison de la Médecine et de la Culture et le master ICM, nous avons pu rencontrer quelques-uns des intervenants pour leur poser quelques questions… Teaser « Autour…

Promotion 2015 – 2016

Galerie interactive de l’art du soin

Une histoire des représentations de la maladie d’Alzheimer au travers de 25 créations plastiques et audio-visuelles… «Ceux qui ont le plus besoin de soin sont ceux qui souffrent. Art thérapie, musique, poésie, oeuvres d’art, mais aussi …

Promotion 2015 – 2016

WUD 2014

Reportage vidéo du World Usuability Day (journée internationale sur l’ergonomie et l’interection homme-machine), événement proposé par l’association Use-Age dans les locaux du Skema Business School à Sophia-Antipolis (Alpes-Maritimes – …

Promotion 2014 – 2015

Anti salon du sucre 2014-2015

Le Master 2 « Ingénierie de la Création Multimédia » de l’Université de Nice-Sophia Antipolis propose le jeudi 23 Avril 2015 au Pôle universitaire Saint-Jean d’Angély “L’Anti-Salon du Sucre”. Le présent dossier de presse et l’év…

Promotion 2014 – 2015

Conférence de Bernard Lafargue, « Tout est art »

Conférence de Bernard Lafargue, « Tout est art » – Vendredi 14 mars 2014 au Mamac …

Promotion 2014 – 2015

Photomobiles

A l’occasion d’une exposition personnelle à Enghien-les-bains (29 avril au 28 juin 2014), Norbert Hillaire présente son travail de mobilographe. Pour cette occasion, les étudiants de la promo 2013-2014 du Master Ingénierie de la création …

Promotion 2013 – 2014

CasaNostra, le 360° Casaoui

Etudiants à Com’Sup, notre projet est la mise en ligne d’un site qui vous permet de visiter notre ville, vue autrement et différemment, avec des projets réalisés par la promotion 2013/2014 du Master 2 Ingénierie de la Création Multiméd…

Promotion 2013 – 2014

MICM Lab

Le second semestre du Master 2 ICM, Ingénierie de la création multimédia, est consacré à la réalisation d’un projet qui précède le début des stages de fin d’études. Cette année, le projet s’est nourri d’une réflexion sur le…

Promotion 2013 – 2014

L’Art peut-il nous aider à vivre ensemble (2) ? (en partenariat avec la Fondation Maeght)

Si les relations de l’art et de l’entreprise ont longtemps fonctionné selon la logique du mécénat, on voit se dessiner aujourd’hui les contours d’une nouvelle figure à la fois de l’artiste entrepreneur, un artiste producteur rompu aux t…

Promotion 2012 – 2013

L’art peut-il nous aider à vivre ensemble (1)

La crise de confiance qui affecte les sociétés développées se traduit par une guerre économique sans merci, qui est aussi bien une guerre sans répit des images et des signes, guerre qui affecte aussi bien l’art de notre temps dans toutes ses …

Promotion 2011 – 2012

Au niveau doctoral, j’animais jusqu’en 2013,  avec mes collègues du laboratoire 13M, les doctoriales, ainsi qu’un séminaire doctoral  occasionnel autour de mes étudiants thésards.

 

3.Direction et animation de formations, dont partenariats internationaux :

2006   Professeur invité à l’université du Québec à Montréal (UQAM), session d’automne

1.Maîtrise en arts visuels et médiatiques : In situ, on line. Modes de l’œuvre et modes du lieu à l’âge moderne et contemporain

  1. Séminaire de Doctorat :

Doctorat d’études et pratiques des arts :

Séminaire thématique 111. Arts : langages, matériaux et technologies

7 Septembre / 14 décembre 2006

  1. Séminaire international de la chaire d’esthétique et de poétique du Canada, direction Pierre Ouellet .

Participation active et conférence au séminaire de la session d’automne de la chaire, en collaboration avec  Pierre Ouellet, Eric Clémens, sur le thème du Sacré.

 

Responsabilités Collectives :

Animateur, pour le compte de l’ED de l’UFR LASH  du réseau « Art et médias »        des     écoles doctorales

2007

Directeur du département ACL, Ufr LASH, université de Nice

Concepteur et expert pour la création du Pôle de compétitivité ICI (industries de la créativité et de l’innovation), en cours de labellisation

Directeur pour le site de Nice, du Master Recherche DISTIC (Dispositifs Sociotechniques d’Information et de Communication), création septembre 2004 (jusqu’en 2007)

Membre de la commission de spécialistes de l’UNSA

Membre associé du Laboratoire Images Numériques et Réalité Virtuelle (INREV), de l’Université de Paris 8

Membre de l’Equipe de recherches sur les Médiations culturelles et Technologies de la Communication (MediaTeC), Université de Nice – Sophia Antipolis jusqu’au 1 septembre 2004

Directeur du DESS Sciences de l’Information et de la Communication Ingénierie de la Création et Nouvelles Technologies, Université de Nice – Sophia Antipolis jusqu’au 1°septembre 2004

Responsable du Séminaire « Art et Création » du DEA Sciences de l’Information et de la Communication Technologies de communication et culture : Communication visuelle et réseaux de sociabilité, Ecole Doctorale de l’UFR Lettres, Arts et Sciences Humaines

Critique d’art, membre de l’AICA (Association Internationale de Critiques d’Art)

Ancien Membre du Conseil d’Administration du Centre International de Création Vidéo (CICV) Centre Pierre Schaeffer (jusqu’en 2004), fermé en 2004

Ancien Membre du Conseil Scientifique “Espaces plastiques / Espaces numériques“ de l’Ecole Régionale des Beaux-Arts de Rennes, pour définir les orientations pédagogiques du Mastère “Espaces plastiques / Espaces numériques”

Ancien Membre du Comité d’orientation de la revue Artpress International

Ancien Membre du Comité de Traverses, revue interdisciplinaire de réflexion sur l’urbanisme, la culture et la société, éditée par le Centre Georges Pompidou.

Ancien Membre du Bureau Parisien de l’ISOC (Internet Society).

Ancien Membre de la cellule de réflexion « Nouvelles technologies » à la Délégation aux Arts Plastiques (Louis Bec, Martine Bour, Paul Virilio, Jean Zeitoun, Piotr Kowalski, Edmond Couchot, Anne-Marie Duguet, Thierry de Duve).

Ancien membre de la commission d’aide à la création de la Délégation aux Arts Plastiques du Ministère de la Culture (section Vidé0 et Nouvelles Technologies), 1993-1996.

Responsabilités dans les projets et la vie collective de l’établissement : Missions, Gestion de projets

 

Engagement dans la vie de l’UNS au travers de ma candidature à la présidence de cette université, sous l’égide des humanités numériques (2012)

 

Président du comité de sélection 71° section (3 ans)

Animateur du réseau « Arts et médias », des écoles doctorales,

Pour le compte de l’ED de l’UFR Lash

Représentant de l’université de Nice au sein du pôle de  ICI (projet porté par l’ancienne gouvernance de pôle de compétitivité dont j’ai été l’un des concepteurs avec Pierre Coullet, Thierry ben Mussa et Tahar Saïa)

Chargé de mission « entreprises », au sein du conseil de gestion de l’UFR LASH

Ouvrages individuels et collectifs :

 

2015

Norbert Hillaire (co-direction éditoriale avec Richard Conte)  Les arts numériques : anthologie et perspectives , Art Press 2,  39,

Norbert Hillaire, L’art dans le Tout Numérique, chaire de modélisation des imaginaires, Paristech télécom,   Manucius,  broché, 2015,

2013

Norbert Hillaire, La fin de la modernité sans fin, L’Harmattan, collection Ouverture philosophique Esthétiques, février 2013,   220 pages

Norbert Hillaire, L’art dans le Tout numérique (direction éditoriale), Art Press 2, mai 2013

2012

Norbert Hillaire, Double vue, 50 fragments pour Julien Friedler, éditions Somogy, 96 pages

2010

Norbert Hillaire, La Côte d’Azur après la modernité, éditions Ovadia, janvier 2010, 150 pages

2009

Norbert Hillaire, L’art numérique , comment la technologie vient au monde de l’art (en collaboration avec Edmond Couchot) : 3°édition dans la collection « Champs »,  éditions Flammarion,  Mars 2009.

2008

L’artiste et l’entrepreneur, Dir. Norbert Hillaire, Cité du design de Saint-etienne, 2008, ouvrage collectif, revu et corrigé, 405 pages.

L’expérience esthétique des lieux, Ed. L’Harmattan, collection Ouverture philosophique – Esthétiques, Juin 2008, 300 pages.

2007

« L’artiste et l’entrepreneur », actes du  colloque international  « « l’art, l’entreprise et les technologies, quels modèles de développement pour l’Europe  », conçu et dirigé par Norbert Hillaire, novembre 2005, Pôle universitaire de Saint-Jean d’Angely  université de Nice-Sophia Antipolis, Mamac , janvier 2007

2005       L’art numérique, comment la technologie vient au monde de l’art (en collaboration avec Edmond Couchot) : nouvelle édition dans la collection champs,  éditions Flammarion,  janvier 2005

2003       L’art numérique, comment la technologie vient au monde de l’art (en collaboration avec Edmond Couchot) éditions Flammarion, 2003

2002       Œuvre et Lieu, essais et documents. Codirection (en coll. avec Anne-Marie Charbonneaux). Paris, Editions Flammarion, octobre 2002, collectif (textes de Christine Buci-Glucksman, François Barré, Augustin Berque, Daniel Bougnoux, Thierry de Duve, Françoise Gaillard). Dans cet ouvrage, j’ai signé en tant qu’auteur, outre mon rôle de Directeur, deux textes : « Modes de l’œuvre et modes du lieu », et « Lumière locale, lumière divine », ainsi que l’introduction

2001       Ecosystèmes du monde de l’art. Pratiques, marché, institutions, mondialisation Direction éditoriale (en coll. avec Catherine Millet  et Christophe Kihm)), Artpress, décembre 2001 (hors-série)

2000       Architectures de Lumières, vitraux d’artistes contemporains 1975-2000.Codirection (en coll. avec Anne-Marie Charbonneaux). Paris, Editions Marval (textes de Norbert Hillaire, Christine Buci-Glucksman, François Barré, Jean-Pierre Gref, Anka Vassiliu, Fabrice Bousteau)

De l’estampe traditionnelle à l’estampe numérique Direction éditoriale. Nouvelles de l’estampe, n° 167-8, décembre 1999 – février 2000, Comité National de la Gravure Française, Bibliothèque Nationale de France (numéro spécial)

1999       Internet All Over. L’art et la toile , Direction éditoriale. Artpress +, novembre 1999 (hors série)

1998       Comment dessiner une assiette ? A propos des Aérodynes de Jean-Luc Poivret. Toulouse, Centre Culturel Léonard de Vinci et ENAC (Ecole Nationale d’Aviation Civile de Toulouse)

1993       Vers une nouvelle culture urbaine Direction éditoriale. (Actes des Rencontres de Marne-la-Vallée réunissant Marc Augé, Roland Castro, Bernard Stiegler, Paul Virilio). Altamira, epamarne/epafrance

La gestion territoriale des grands aménagements de loisirs, Direction éditoriale. (Actes des Rencontres de Marne-la-Vallée, réunissant Augustin Berque, Marcel Roncayolo, René Monory et une équipe d’urbanistes japonais). Altamira, EpaMarne/EpaFrance

1991       Nouvelles technologies, un art sans modèle, Direction éditoriale. Artpress, n° 12 (hors série) (Roy Ascott, François Barré, Philippe Quéau, Jean Nouvel, Umberto Eco, Bernard Stiegler, Paul Virilio, Bill Viola, François Laruelle, Marvin Minsky, Jean-Louis Weissberg)

Michel Jaffrennou, monographie, Paris, Ed. de La Différence, octobre 1991

Publications dans des ouvrages collectifs et dans des Actes de Colloques

2011

« La frontière de la frontière », in actes du colloque Aborder les bordures, l’art contemporain et la question des frontières, coédition de la Lettre volée et de l’ISELP, Bruxelles, à paraître en 2011.

« Art, culture et communauté à l’âge du fun shopping », in

RENCONTRES ENTRE ARTISTES ET INGÉNIEURS AUTOUR DU NUMÉRIQUE, Modalité et Glocalité, Sous la direction de Yannick Fronda et de Grégoire Courtois, L’Harmattan 2011

2010

2009

« Esthétiques du leurre, les prothèses audiovisuelles », in La vue et la voix, actes du colloque international « la vue et la voix », Direction Pierre Ouellet, Chaire d’esthétique et de Poétique du Canada, Vib éditeur, Montréal, 2009

2007

« L’œuvre, c’est le réseau – la question des limites de l’œuvre à l’âge numérique », Actes du Colloque Les limites de l’œuvre, ss.dir Michel Guérin et pascal Navarro, Publications de l’Université de Provence, PUP, avril 2007

2006

« Le corps, la technologie comme milieu et la scène » : Actes du colloque « Spectacle vivant et technologies Numériques », novembre 2006 (ouvrage et DVD).

« Entre territoire et réseau : l’Art. »l, actes du Ve colloque « TIC & Territoires :   quels développements ? » Université de Franche Comté, Besançon, 9-10 juin 2006, revue en ligne information science for decision making, N°26, juin 2006ISDM n°26

« L’art et la question des normes », Actes du colloque de Cerisy, l’art a-t-il besoin du numérique ?, organisé par Jean-Pierre Balpe et Manuella de Barros ( Université de Paris 8), juillet 2004

“Thot et Thamous : les jeux du proche et du lointain“, L’haptique, le   proche et le    lointain, Actes du Séminaire Art et communication (sous la direction de Daniel Bougnoux et Edmond Couchot), MediaTeC, Université de Nice – Sophia Antipolis, janvier 2002

« L’expérimentation et  la transmission » Séminaire du DEA du département des arts,  l’art dans son temps, Université Marc Bloch, Strasbourg, éditions L’Harmattan

2002

« Modes de l’œuvre et modes du lieu », et « Lumière locale, lumière divine », « Introduction », Œuvre et Lieu, essais et documents,  Paris, Editions Flammarion, octobre 2002,

2000

« Introduction », Architectures de Lumières, vitraux d’artistes contemporains 1975-2000 (sous la direction de Norbert Hillaire et Anne-Marie Charbonneaux). Paris : Editions Marval, 2000, pp. 19-29

2001

“Sur les jeux du proche et du lointain dans l’œuvre d’art à l’âge numérique“. La  technologie et l’art. Hommages à Edmond Couchot (textes de Louis Bec, Edmond Couchot, Chirstine Buci-Glucksman, Anne Cauquelin, Eliane Chiron, Norbert Hillaire, François Soulages). Editions L’Harmattan, décembre 2001

1999

“L’hypercarte“. Mon mouton tremble, ma vache s’affole, mon maïs mute (Actes du Colloque Corps, Machines, Territoires organisé par le CICV Pierre Schaeffer, 15-16 octobre 1999, Marseille). Aix-en-Provence, ARCAM

1998

“Art et nouvelles technologies”. Pratiques et Arts plastiques. Du champ artistique à l’enseignement (Actes de l’Université d’Eté, août 1997). Rennes, Université de Rennes 2

1997

“La technologie numérique et le champ symbolique”. Quelles mémoires pour l’art contemporain ? (Actes du XXXème Congrès de l’Association Internationale des Critiques d’Art, 25 août-2 septembre 1996). Rennes, Presses Universitaires de Rennes

“Internet et la création artistique“. Imagina : Arts en Réseaux. (Actes des Rencontres Imagina 1997, Monaco, 21 février 1997). INA/ Ministère de la Culture

“Le créateur, l’ordinateur et l’œuvre d’art : art, culture et nouvelles technologies“. L’après-télévision : Numérique – Multimédia – Internet (Actes du Colloque organisé par Le Monde Diplomatique et le Crac, Scène Nationale de Valence, 6-8 décembre 1996)

“Littératures comparées“. lmages numériques. L’aventure du regard. Rennes, Presses Universitaires de Rennes / Ecole Régionale des Beaux-Arts

1996

“In Corso Corsino”. Traversées. N+N Corsino. Arles, Actes Sud

1995

“L’art de la ville monde“. Light messenger. Jorge Orta. Venice Biennale. Paris, Ed. J.M. Place

1993

Centres culturels et de loisirs : « introduction ». La gestion territoriale des grands aménagements de loisirs (Actes des Rencontres de Marne-la-Vallée). Marne-la-Vallée, Altamira, EpaMarne/EpaFrance

VI.3. Articles dans des revues

VI.3.1. Revues internationales à comité de lecture

  • 2015
  • « L’œuvre de l’art et nouveaux medias urbains » – Norbert Hillaire, Poétique(s ) du
  • numérique 3 : Imaginaire et scènes nouvelles des villes, dirigé par Franck
  • Cormerais et Jacques Athanase Gilbert

2006       « Le futur antérieur de l’œuvre d’art »; Multitudes, numéro spécial, la transmission, décembre 2006

 » L’œuvre d’art portée disparue au lieu de son événement même », Archée, novembre 2006

« L’art, l’extension des industries du  loisir et la      reconversion des anciens sites industriels », Etc, mars 2007

« Art, temps et médias après la modernité », SKLUNK, revue d’art en ligne, N°2, mars 2006

2004       « Les métamorphoses du mur : paroi, rideau, écran, téléprésence », MEI, N°21, Espace, corps, communication, sous la direction de Alain Mons, l’Harmattan, 2004

« Max Charvolen » au Centre d’art d’Ivry, Art press, décembre 2004

« Conflictus », Jean-Pierre  Giovanelli, Art Press.

2002       « Nouvelles technologies, un art sans modèle ? », art press par lui-même, 1972-2002, nouvelle publication à l’occasion de l’anniversaire de la revue

2001       “L’esthétique communicationnelle. L’art aux frontières : art, communication et médiation culturelle“, Solaris (revue électronique), Université de Caen, janvier 2001 (Dossier nº 07 du GIRSIC (Groupe inter-universitaire de recherche en sciences de l’information et de la communication), sous la direction de Odile Blin, Matière numérique : la production et l’invention des formes. Vers une esthétique nouvelle)

“Musée, médiation culturelle et multimédia. Entretien avec Bernard Darras et Xavier Perrot“, Artpress, novembre 2001 (hors-série Ecosystèmes du monde de l’art)

“Art, industrie et médiation culturelles dans l’économie mondialisée“, Artpress, novembre (hors-série Ecosystèmes du monde de l’art)

2000

“Avignon numérique“, Artpress, mai 2000

“La science à l’épreuve du temps : entretien avec Jean-Marc Levy-Leblond et Alain Prochiantz”, Artpress, février 2000 (Dossier Le temps, vite)

« L’Estampe à l’heure de l’Internet : nouveau support, nouvel enjeu », Nouvelles de l’estampe, n° 167-8, décembre 1999-février 2000, Comité National de la Gravure Française – Bibliothèque Nationale de France (numéro spécial, sous la direction de Norbert Hillaire, De l’estampe traditionnelle à l’estampe numérique), pp. 7-18

« La Numérisation, un nouvel enjeu pour l’estampe ? », Nouvelles de l’estampe, n° 167-8, déc. 1999 – fév. 2000, Comité National de la Gravure Française – Bibliothèque Nationale de France (numéro spécial, sous la direction de Norbert Hillaire, De l’estampe traditionnelle à l’estampe numérique), pp. 51-66

1999       « Préface : Internet all over ? », Artpress +, oct. 1999 (Hors-série sous la direction de Norbert Hillaire Internet all over. L’Art et la Toile), pp. 5-10

« Quelle politique des enseignements artistiques à l’heure d’Internet ? », Artpress +, oct. 1999 (Hors-série sous la direction de Norbert Hillaire Internet all over. L’Art et la Toile), p. 63

« Internet : un défi pour les enseignements artistiques du supérieur, entretien avec Francine Demichel », Artpress +, oct. 1999 (Hors-série sous la direction de Norbert Hillaire Internet all over. L’Art et la Toile), p. 64

« Le réseau : un enjeu et un support, entretien avec Jacques Imbert et Pierre Lère », Artpress +, oct. 1999 (Hors-série sous la direction de Norbert Hillaire Internet all over. L’Art et la Toile), p. 68.

1997       “La mécanologie baroque de Daniel Aulagnier“, Artpress, décembre 1997

“Valéry et l’hypertexte“, Traverses nouvelle série, n° 2, Paris (www. cnac-gp.fr)

“Y-a-t-il une vie intellectuelle sur le net ?“ Traverses, nouvelle série n°1 Paris (www. cnac-gp.fr)

1995       “L’invention du paysage, d’Augustin Berque“, Artpress, mai 1995

1993       “L’art renouvelle la ville. A propos de l’exposition du Musée des Monuments Français“, Artpress, janvier 1993

1992       “Un alphabet baroque. A propos d’une exposition de Daniel Aulagnier à la galerie A.B.“, Artpress, juillet 1992

“Merkado“, Artpress, juin 1992

1991       Editorial : Nouvelles technologies, un art sans modèle ?”, “Le conteur et le computer”, “Ombres et lumières de Yann Kersalé”, “L’œil en orbite“, “A propos du Futuroscope“, Artpress (hors série n° 12 : Nouvelles technologies. Un art sans modèle)

Autres revues et publications

, MCD ( Numéro spécial : la Numérisation du monde, avril 2014, #73).

2007

« L’artiste et l’entrepreneur » In Echanges, mensuel des dirigeants de finances et de   gestion,    novembre 2007

2004

« L’art numérique », art-jonction, N°43, Nice, janvier       2004

2003       « Les enjeux de l’in situ », Art absolument, dossier l’œuvre et le lieu, mars 2003

1995       “Cannibalisme, ami, ami“, Chambre avec vue, n° 5, décembre 1995, Station des Arts Electroniques, Ecole Régionale des Beaux-Arts de Rennes, Université de Rennes 2 (Cannibales. De l’art d’accommoder les images et les sons)

1994       “La crise de l’image et la faculté d’imaginer”, Art re-vision, mai 1994

“Métamorphoses“, Arts Info, Délégation aux Arts plastiques, mai 1994 (Dossier Art et technologies)

1993       “Les Mystères joyeux de Jean Paul Fargier“, Le Monde, 28 Mars 1993

1991       “Montpellier sur Mer”, Lumières de la Ville, n° 4, janvier 1991

“Nîmes, de médias en médiance”, Lumières de la Ville, n° 3, janvier 1991

1990       “Ville lumière et ombre portée”, Lumières de la Ville, n° 2, juin 1990

“L’ange et le flâneur. A propos de la publication de Das Passagen-werk de Walter Benjamin et de Paris en ruines de Giovanni Macchia”, Lumières de la Ville, n° 1, janvier 1990

“Des artistes dans la lune, l’image visuelle des vols habités”, BàT, 1990

1989       “Chroniques de la révolution française de Michaël Gaumnitz sur Canal Plus“, BàT, 1989

“Richard Peduzzi, Tadao Ando, Bernard Tschumi, Pitof, Rico Lins”, BàT, 1989 (hors série Avesnes/Helpe Cent créateurs)

“Revue télé“, Médias l’hebdo, janvier-mai

1988 “Spot radioactif”, BàT, 1988

Conférences, congrès et colloques à communication (Conférences internationales à comité de lecture et actes publiées) :

2016

« Pour une parergonomie (esthétiques de la réparation) », communication au colloque international, « art et design, une histoire d’humour », Les 7, 8, 9 novembre 2016, Université de Toulouse et Université de Bordeaux.

2013

Conférence de clôture : « réinventer l’image du monde flottant »

Les Villes Invisibles, Culture Numérique et Patrimoine augmenté, des enjeux pour les villes thermales, des enjeux pour l’Europe. Les Cafés de L’Europe, Enghien-les-Bains. (14 juin 2013)

Conférence d’ouverture : « Neuromarketing et Vanité », colloque international, Le design dans l’art contemporain, 21, 22, 23 novembre 2013, sous la direction de Bernard Lafargue et Stéphanie Cardoso, Université de Bordeaux, MICA EA4426, Figures de l’urbanité, scénographie, design

Réinventer l’image de la gare au XXI° siècle, Enghien-les-Bains, 17 juin 2013, Les Bains Numériques.

2009

« L’œuvre d’art à l’âge de sa mobilité généralisée et de la ville fluctuante », Colloque Ryhmes, flux, corps art et ville contemporaine, colloque CIEREC (Université de Saint Etienne, Cité du Design), jeudi 26 novembre 2009

Communications dans des colloques internationaux  en 2008

L’art global n’existe pas, Les rencontres de Nice, VillaArson. Conférence organisée par le Pôle Industries de la créativité et de l’innovation, 12 décembre 2008

ème JOURNÉES EUROPÉENNES DU PATRIMOINE 2008

L’art dans l’espace public est-il voué à devenir un patrimoine ? Journées européennes du    patrimoine,  Villa  Arson Nice, Samedi 20 septembre 2008 de 15h30 à 19h, « Patrimoine et création » sous le regard de la commande publique

La technologie comme milieu associé et ses enjeux pour l’art et la culture Mobil/and du 13 au 20 mai 2008 à Saint-Etienneorganisé par la Ecole Supérieure d’Art et Design de Saint-Etienne, Conférence, workshop et  exposition sur le thème : Téléphonies : média, multimédia, hypermédia

Communications dans des colloques internationaux  en 2007

« Esthétique de la contrainte », Communications au colloque  « Mobile Immobilisé », Université du Québec à Montréal, 29 octobre 2007

La vue et la voix dans L’art public des années 2000  au colloque « la vue et la voix », Montréal, du 16 au 19 mai 2007

Conférence introductive , festival Digiart, Les journées scientifiques de l’Université du Sud Toulon-Var  9 novembre 2007 – Institut Ingémédia  Toulon

L’art numérique et le numérique dans l’art, Semaine Internationale des Arts Numériques & Alternatifs (SIANA) Institut National des Télécommunications (INT/GET Evry) organise, en collaboration avec la Mairie d’Evry et le Théâtre de l’Agora (scène nationale d’Evry et de l’Essonne), du 14 au 16 mars 2007.

Communications dans des colloques internationaux  en 2006

« La création de cursus académiques sur la documentation et la conservation des œuvres à composantes technologiques : enjeux et embûches ».SOMMET INTERNATIONAL DOCAM 2006 (documentation des arts médiatiques) 26 et 27 octobre 2006 Schulich School of Music – Université McGill, Montréal

Entre territoire et réseau : l’Art.  Ve colloque  » TIC & Territoires :   quels développements ? » Université de Franche Comté, Besançon, 9-10 juin 2006

Communications dans des colloques internationaux  en 2005

In situ, on line, L’art numérique dans l’espace urbain 19 avril 2005, Colloque de la 5ème édition des Etats Généraux de l’Ecriture Interactive Festival 1°contact, festival d’art numérique à ciel ouvert, le Cube, Issy-les-Moulineaux, avril 2005

L’oeuvre, c’est le réseau,  Colloque international “les limites de l’oeuvre”, Direction Michel Guerin, Institut de France, Université d’Aix- Marseille, 17-18-19 novembre 2005, Bibliothèque de l’Alcazar

L‘art, l’entreprise et l’industrie culturelle : des Saint-simoniens à  Jeremy Rifkin?Conférence d’ouverture du Colloque international « arts, entreprises et technologies : quels modèles de développement pour l’Europe ? », laboratoire 13M, Département ACL, de l’UFR LASH

24-25-26 novembre, Pole universitaire de Siant-Jean d’Angely

Communications dans des colloques internationaux  en 2004

Communication au Centre international de Cerisy-la-salle, l’art et la question des normes, Colloque organisé par l’Université de Paris 8, Département Hypermédias , Juillet 2004

2003      « Les nouvelles frontières de l’art », samedi 18octobre 2003, Universita degli studi di Salerna, Colloque international, « technologie et forme nell’arte e nella scienza »

« Information, image et nouveaux médias », 14° festival international du documentaire de Marseille, 30 juin 2003, Théâtre de la Criée

2000      “L’artiste, le scientifique et le citoyen : une culture commune est-elle possible ?“, Semaine de la   Science et Forum 2000 Un Parcours Art, Science, Technologie, organisée par l’Inpg (Institut National Polytechnique de Grenoble) et l’Acroe (Association pour la Création et la Recherche sur les Outils d’Expression), Grenoble, 23 octobre

“Arts, technologies et changement de paradigme“, Rencontres Musique, Sciences, Technologies et Communication, organisées par l’Ecole Nationale Supérieure de Musique de Montbéliard, 6-9 mars (publié)

“La conservation des œuvres numériques“, Symposium L’art et les technologies numériques, organisé par les Ministères de la Culture français et canadien, Montréal, octobre

1998       “Le développement des technologies engendre-t-il une transformation des modèles de connaissance et d’expression ?“ Communication en visio-conférence entre chercheurs français et indiens (New-Dehli) dans le cadre de l’exposition Nouvelles images / nouveaux réseaux, Paris, Cité des Sciences, 20 janvier

1993       “Changement de paradigme et mutations urbaines”, Art, techniques et environnement, Symposium des Arts de l’environnement (réunissant Louis Bec, Pierre Bongiovanni, Jean-Paul Curnier, Philippe Quéau, Guy Tortosa, dans le cadre du voyage d’études au Japon Karawané organisé par le CICV de Montbéliard / Belfort), Université de Kobé, 17 octobre

“Création, diffusion, conservation des oeuvres d’art à l’heure du numérique : les enjeux“, Festival VidéoFest, Medienoperative, Akademie des Künste zu Berlin, Berlin, février

Autres Communications et conférences dans des colloques et séminaires

2016           « Eloge de la fragilité : le corps fragile du duende à l’heure du projet transhumaniste ».  Conférence, Thém’Art#4 – Fragilité , La garde, 19 février 2016

2015          « L’art dans le Tout Numérique », conférence à la Sorbonne, 18 mars 2015

2014

2013

2012

2011           Poétique du numérique 2. « Les Territoires de l’art et le numérique : quels imaginaires ? », colloque organisé par l’université de Nantes, 15 et 16.04.2011

2010

« Art, Architecture, design : nouvelles frontières ? », Territoire et Tdentités/Arts et technologies » Conférence introductive à la semaine thématique internationale; école supérieure d’art d’Aix-en-Provence, 2 novembre 2010

Conférence  « L’oeuvre d’art au temps de la ville numérique », Ecole supérieure des  Beaux-Arts de marseille Luminy, 28 avril 2010

« les agencements mondiaux de l’art contemporain à travers lesvoisinages méditerranéens », Séminaire L’art contemporain d’une rive à l’autre de la Méditerranée, Centre de recherches d’histoire des idées, faculté des lettres, Nice, 20 avril 2010

2009

Conférence « l’oeuvre d’art et les nouveaux médias », centre              Universitaire méditérranéen, Nice, 29 octobre 2009

Séminaire I3M, 13 février 2009. Norbert Hillaire/Pierre Musso : Territoires et réseaux,cyberespace et netart : Pierre MUSSO, Territoires numériques, réseaux et cyberspace : une approche critique, Norbert HILLAIRE, Territoires, lieux et           net art

Séminaire « Les lieux du cinéma », communication « La salle de cinéma et l’évolution des techniques », 27novembre 2009, villa Arson, association l’Eclat, Nice.

2008

Séminaire Area (association régionale des écoles d’art du Nord pas de Calais), intervention sur le thème «  la recherche et la relation écoles d’art/université dans le contexte actuel », 15 décembre 2008

« Design d’interaction : Internationalisation de la communication et art contemporain, entre le local et le global », Institut supérieur de management de l’Université de Savoie, séminaire « Hypermédia et communication »,  Annecy, 8,9, 10 décembre 2008

Esthétique de la contrainte et perception assistée », colloque « Turbulences de la perception »,   Espaces : mondes urbains, technologies, arts, Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3 Université de Bordeaux 3, 13 et 14 mars 2008

« Mesure et démesure, art, culture et société dans le monde contemporain », école d’art de Dunkerque, conférence  et séminaires de 5° année, 10 et 11 janvier 2008

2007

« Expérimentation et transmission » 13 décembre, Master Multimédia  de l’université d’Annecy

« L’art, les technologies et la question de la transmission », Le Fresnoy (Studio National de création) Roubaix/Tourcoing, 14 novembre 2007

« L’objectivation du goût », conférence à la Maison Rouge, centre d’art contemporain, Fondation Antoine de Galbert , Paris, juin 2007

Séminaire: « Le dialogue des savoirs : arts, sciences, philosophie, religion », avec Jean-François Mattéi et Jean-Marc Levy-Leblond, couvent des dominicains, Nice, 25 janvier 2007

2006       Conférence : « L’art numérique et le numérique dans l’art », Conférence ICI (Intervenants culturels internationaux ), Jeudi 16 novembre, Université du Québec à Montréal (UQAM)

Conférence : « Avignon 2005 : le corps, les arts plastiques et le conflit de la scène et de la salle », Groupe théâtralité et performativité, vendredi 1° décembre 2006, Université du Québec à Montréal.(UQAM)

Conférence : « le futur antérieur de l’œuvre d’art », lundi 27 novembre, Université de Chicoutimi, Canada, département d’histoire de l’art.

Conférence, « les lieux du sacré dans l’art contemporain », Séminaire de la chaire d’esthétique et de poétique du Canada sur le sacré, Direction Pierre Ouellet, Université du Québec à Montréal , mardi 21 novembre 2006.

Conférence : « les lieux et les mutations de l’oeuvre d’art dans la société de l’information »,

Mercredi 6 décembre, Faculty of environnemental design, Université de Montréal

« Les lieux de l’œuvre d’art à l’âge des réseaux », Institut supérieur du langage plastique, ISELP, Bruxelles, 31 mai 2006. ( cycle « les grandes conférences »).

Festival les nuits sonores. Art  numérique et musique électronique : Vers une nouvelle culture commune ?, festival les nuits sonores

Jeudi 25 Mai 2006 de 17h à 19 h au Musée des Beaux Arts de Lyon

« les nouvelles technologies dans le spectacle vivant », espace Magnan, samedi 29 avril, colloque

2005       « L’art et la question des normes », communication au couvent de la Tourette, centre Thomas More, 8, 9  10 avril 2005

« Problématique du futur », communication au Colloque Art-Emergences-Cerveau – 9/10/11 Septembre 2005, association Art-science-pensée, Château de Mouans-sarthoux.

« Art, Standard, Doxa, l’art et la question des normes », conférence à l’Ecole Supérieure de Création Industrielle, 26 février

« Le net-art existe-t-il ?», vendredi 16 et « L’art numérique dans

l’enseignement supérieur», samedi 17 janvier 2004, centre régional d’art et de Culture, (CRAC) Valence

2003

« Le multimédia et l’essai sur l’art », Forum de l’essai sur l’art, mardi 18 novembre 2003, Ecole Nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris

« L’art numérique », espace Ecureuil, Marseille, Juin 2003

« Art, culture et nouvelles technologies », Musée d’art moderne et d’art contemporain, Nice, 19 mars 2003

« La question de l’expérimentation et de la transmission en art »

DEA , Université Marc Bloch, Département des arts , 14 février 2003, Séminaire l’art dans son temps :

Scènes et nouvelles scènes du numérique, Bibliothèque de la Faculté des Lettres de Nice, Salle de Conférences, 8 février 2003

« L’art numérique », table ronde organisée à la Gaité Lyrique à l’occasion de la parution de l’ouvrage « L’art Numérique », juin.

« L’art et la culture à l’âge numérique », école d’art de Bayonne, 22 février

« Enseignement artistique et technologies numériques », Université d’été du Ministère de l’Education Nationale,Université de Rennes II, juillet 2002

“L’œuvre” des lieux”, • 21 juin 2002 : “Dialogue avec Augustin Berque“, Faculté des Lettres de Nice, Salle de Conférences.

« Œuvre et Lieux », Librairie Masséna, 20 novembre 2002

“Le projet Thamous”, Séminaire “Conservation, gestion, transmission de la Mémoire“, Faculté des Lettres de Nice, Salle du Conseilde la mémoire”, 27 avril

Mise en perspective des études sur l’hypertextualité dans l’état actuel de la recherche et de la  numérisation des ressources culturelles et scientifiques, 15 mars 2002 : “Hypertexte et traitement des connaissances“, Faculté des Lettres de Nice, Bibliothèque du Département Acl

2001       “Patrick Baillet, l’art et le temps“, conférence dans le cadre de l’Exposition Patrick Baillet, Conseil Général de Haute-Marne, Joinville Château du Grand Jardin, 17 mars

“Œuvre et lieu. Réseaux numériques, identités et cultures locales et régionales“, Forum Pratiques artistiques et mutations territoriales, organisé par l’Ecole d’Art d’Aix-en-Provence et la Maison des Sciences de l’Homme, Aix-en-Provence, 9 et 11 avril (à paraître)

L’art et  l’esthétisation de l’environnement et de la communication : du proche et du lointain. : Séminaire “L’haptique, le proche et le lointain“, Faculté des Lettres de Nice, Salle du Conseil, 18 mars

2000       “F comme Force : à propos de Daniel Aulagnier“, conférence à l’Ecole Supérieure d’Arts Appliqués de Troyes, 28 novembre

“La création multimédia et les enjeux des pratiques artistiques face aux ntic“, Table Ronde “Art et nouvelles technologies“, Art Jonction, Nice, 15 septembre

“L’art, les lieux et les non-lieux”, Table ronde L’inscription des lieux, organisée par la Maison Henri IV, Saint-Valérie-en-Caux, mai

“Du proche au lointain, Thôt et Thamous“, Séminaire Autour d’Edmond Couchot (réunissant F. Soulages, J. Morizot, L. Bec, C. Buci-Glucksman), organisé par la Bibliothèque de France, l’Institut National d’Histoire de l’Art et l’Université de Paris VIII, Paris, mars

“Thot et Thamous : les jeux du proche et du lointain“, L’haptique, le proche et le lointain (sous la direction de Daniel Bougnoux), Séminaire Art et communication de l’Equipe de recherches MediaTeC (Médiations culturelles et Technologies de la Communication), Université de Nice – Sophia Antipolis, 18 mars (à paraître)

1999       “Pourquoi y a-t-il de l’art plutôt que rien ?“, Mémoires actives, magazine télévisé hebdomadaire d’histoire de l’art, Canalweb.net

“L’art à l’âge des loisirs de masse“, L’art contemporain à l’âge démocratique (sous la direction de Françoise Gaillard), Rencontres Place Publique, Marseille, Musée d’Art Contemporain, 22-24 juin

“L’art en tant que chose du présent“, Nuit Le Tout à l’Ego (vidéos, performances, installations, Tables rondes), CICV, Montpellier, Cinéma Diagonal, 1er mai 1999

“L’hypercarte“, Mon mouton tremble, ma vache s’affole, mon maïs mute (Colloque Corps, Machines, Territoires organisé par le CICV Pierre Schaeffer), Marseille, Théâtre des Bernardines, 15-16 octobre

1998       “Internet, espace du Savoir“, Colloque Les jours numériques, organisé par le Centre Culturel Français, Beyrouth, 10 juillet

“Le web à l’épreuve de l’urbanité”, Séminaire Fred Forest organisé par le Centre de Recherches en Anthropologie, Communication et Création, Université de Nice – Sophia Antipolis, Nice, Musée d’Art Moderne et d’Art Contemporain, 18 mars

“Hypertexte“ et “cyberfiction“, La visualisation de l’information et de la connaissance sur Internet, DEA Département Hypermedia (Direction Jean-Pierre Balpe), Université de Paris VIII, CNAM, 19 Janvier 1998 (publié)

1997       “Orlan“, dialogue en visio-conférence Paris – New-York avec Orlan, dans le cadre d’une performance, Paris, Centre Pompidou, décembre

“L’art en réseau“, Colloque Dispositifs, scènes et mondes virtuels, organisé à la Technopole Metz 2000 par le Centre de Recherche sur les Médias, Faculté des Lettres et Sciences Humaines, Université de Metz, 27 novembre

“Art et nouvelles technologies”, La pratique et les arts plastiques : champ artistique à enseignement, Université d’Eté de Rennes II, 26-30 août (publié)

“Littératures comparées“, Séminaire de recherche lmages numériques. L’aventure du regard (réunissant Sally Jane Norman, Bernard Sitegler, De Méredieu, Odile Blin), organisé par l’Université de Rennes II et l’Ecole Régionale des Beaux-Arts, Rennes, mai (publié)

“Internet et la création artistique”, Table Ronde Les Arts en réseaux, dans le carde du Forum Imagina organisé par le Ministère de la Culture, Monaco, 19-21 février (publié)

1996       “Le créateur, l’ordinateur et l’œuvre d’art : art, culture et nouvelles technologies“, Rencontres 24 images seconde : L’après-télévision : Numérique – Multimédia – Internet, Colloque organisé par Le Monde Diplomatique et le Crac-Scène Nationale de Valence, 6-8 décembre (publié)

“La mémoire de l’entreprise et les supports numériques d’enregistrement et de stockage de l’information“, Symposium 96 des Tribunes Nestlé L’entreprise face à un monde imprévisible, Centre Nestlé France, Noisel, 5 décembre

Discours inaugural sur la question des enjeux pratiques et théoriques des nouvelles technologies de l’image et du son, Auteurs et spectateurs à l’heure des nouvelles technologies de l’image et du son, Colloque organisé par le Ministère de la Culture, l’Ecole Européenne Supérieure des Arts et Technologies de l’Image, INA/Imagina, Ecole de l’Image, Angoulême, décembre

“La technologie numérique et le champ symbolique”, XXXème Congrès de l’Association Internationale des Critiques d’Art, Quelles mémoires pour l’art contemporain ? Rennes, 25 août-2 septembre (publié)

1995       “De l’écorché au reste“, Festival Vidéo Bandimages, organisé par l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Bourges, mai (publié)

“Valéry et l’hypertexte”, Colloque La science écrit-elle ? (sous la direction de Jacques Imbert, avec la participation de Jean-Marc Levy-leblond, Christine Buci-Glucksman, à l’occasion du cinquantenaire de la mort de l’auteur), Sète, juillet (publié)

“L’hypertexte entre narratologie et cybernétique“, Table ronde Les nouvelles pratiques de la lecture/écriture et les NTIC, Toulouse, Salon Faust, septembre

“Les lumières de la Ville dans la Littérature“, conférence à l’Ecole des Beaux-Arts de Dunkerque, mars

1994       “Approche mésologique de l’art“, Séminaire Médiation culturelle, aménagement du territoire et nouvelles technologies, organisé par le CICV, Montbéliard, 21-22 avril

“Emergence du Virtuel, quelles perspectives artistiques ?“, Festival Bandits-mages, Rencontres vidéo internationales des Ecoles d’Art, Bourges, 19 mai

“L’expérimentation artistique des nouvelles technologies“, Journées d’Etudes (réunissant Marlène Puccini, Anne Marie Duguet, Louis Bec, Orlan, Edmond Couchot, Norbert Hillaire, Claude Faure, Joan Logue, Jean Delsaux, Xavier Moehr, Anne Sarah Le Meur, Pierre Bongiovanni, Gianni Toti, Jean Christofol, Michel Bret, Norbert Corsino) organisé par les Ateliers Brouillard-Précis et Art-transit, Marseille, Tour du Roi René, 18-19 juin

“Littérature, hypertextes et nouvelles technologies“, conférence à l’Université Européenne de la Recherche, Paris, 2 mai

“Quel art pour la ville technologique ?“, Rencontres Ars Technica, Grande Halle de la Villette, 11 mars

1993

“Vers une nouvelle culture urbaine“, Table Ronde Mémoire et ville nouvelle (réunissant Roland Castro, Marc Augé, Augustin Berque, Piotr Kowalski, Bernard Stiegler, Paul Virilio), Rencontres de Marne-la-Vallée, Epa-Marne, 9 décembre

“L’écriture de la ville“, Séminaire L’écologie grise animé par Paul Virilio dans le cadre de la création d’une école des Hautes Etudes Urbaines, Délégation interministérielle à la ville de Paris, 3 mars

“La voix à la télévision“, Persona, Université d’été, Ecole Régionale des Beaux-Arts de Rennes, 3-10 juillet

1992       “La ville et ses représentations symboliques“, Rencontres Internationales de la Ville, Ecole des Hautes Etudes Urbaines, Lyon, 31 janvier (publié)

“L’œuvre d’art comme catastrophe du sens“, “Babel, The Myth of Human Communication in Art, Science and Technology“ (réunissant Nam June Paik, Karlheinz Stockhausen, Pierre Restany, Otto Piene, Fabrizio Plessi, René Berger, Louis Bec, Don Foresta, Norbert Hillaire, Philippe Quéau, Derrick de Kerckhove), Colloque International Babel, organisé par l’Unesco et l’Academy of Média Arts, Cologne, octobre

“Peinture et vidéo“, Festival Vidéoformes : Où va la vidéo ? Clermont-Ferrand, 15 mars

“Georges Bataille et l’image“, Hommage à Georges Bataille, organisé par le service culturel de l’Ambassade de France en Espagne, Institut Français de Madrid, 1-3 avril

“Nouvelles technologies, art et science“, Colloque Matfizart (mathématiques, physique, art), organisé par Aestetica nova, Varsovie, Centre d’Art Contemporain du Palais Ujadowski, 28 avril

1990       “Collage et combinatoire dans les arts plastiques, la littérature et l’art vidéo“, Colloque Jean-Christophe Averty, Videoartplastique, organisé par Anna Productions, le Centre d’Art Contemporain de Basse Normandie et le Café des Images, Hérouville Saint-Clair, 22 novembre

  • Brevets, licences, logiciels :

Prototypes et réalisations électroniques

2010

« IMAGE [IN] CA » Le futur de l’image sur la Côte d’Azur

Réalisation d’un webdocumentaire sur les industries de l’image sur la Côte d’Azur (Mai 2010) , premier « webdoc » interactif dans le domaine des nouvelles images, (dans le cadre de l’atelier de réalisation pratique de notre master « ingénierie de la création multimédia » de l’Université Nice-Sophia Antipolis)

2009

Développement d’un prototype de Web TV pour l’Université de Nice Sophia Antipolis (Mai 2009) (dans le cadre de l’atelier de réalisation pratique de notre master « ingénierie        de la création multimédia » de l’Université Nice-Sophia Antipolis)

2001

Coordination générale, suivi éditorial et conception de la maquette de Thamous, service en ligne dédié à la Culture en région Paca (Ecole d’Art d’Aix-en-provence, Drac/Artec, Laboratoire MediaTeC de l’Université de Nice – Sophia Antipolis)

Conception, écriture du synopsis, suivi de la réalisation (en collaboration avec Michel Jaffrennou, Et Alors Productions) et conseil pour l’intégration du CD-ROM Philippe Charbonneaux. Un Designer au milieu du XX° siècle ou l’objet technique entre utopie et fonctionnalisme au Musée de l’Automobile de Reims

Conseil éditorial de la prochaine version du site et du CD-ROM Marne-la-Vallée, conception éditoriale des rubriques “Culture“, “Patrimoine“ et “Architecture contemporaine“, EpaMarne – EpaFrance

2000       Orlan, Les paradoxes de Sainte Orlan, Monographie multimedia, rédaction d’un texte critique, Paris, Ed. Jériko

1999       Conception et réalisation d’une base documentaire Cdc-mercure. Le quotidien Internet des collectivités locales. Fiches d’initiatives locales “culture et patrimoine“, Caisse des Dépôts et Consignations  (1999 : phase 1, 2000 : phase 2)

1999       Conception de l’avant-projet d’une base documentaire sur Internet Encyclopédie littéraire des paysages et des pays de France, CICV Montbéliard/Datar/Centre National du Paysage

Conception d’un Centre Culturel Virtuel A la découverte des pays de France, Ministère des Affaires Etrangères, Programme Web et action culturelle internationale

Conception et suivi de la réalisation du Cd-rom La Cité Descartes à Marne-la-Vallée, Epa-Marne / Epa-France

1998-99  Conseil éditorial pour la conception et la réalisation de l’architecture et l’arborescence du site Internet d’Epa-Marne

1997       Conseiller scientifique pour le film Idées capitales 1 : Penser le monde, réalisé dans le cadre de l’étude “Comprendre les enjeux des nouvelles technologies dans le nord-est comtois“. Réalisation : CICV Pierre Schaeffer (France), 1997 (PAL, 44’49)

1996-95  Mise en réseau sur Internet de la revue Traverses, Centre National d’Art et de Culture Georges Pompidou (faisant suite à l’étude réalisée en 1995 à la demande de la Présidence du Centre Pompidou sur le thème de l’édition électronique et ses relations avec l’édition papier)

1994-98  Conception et réalisation d’une base documentaire en Intranet Représentations artistiques / symboliques et connaissances scientifiques relatives à l’animal familier permettant de relier par des liens hypertexte à l’échelle mondiale connaissances scientifiques interdiciplinaires et représentations symboliques de l’animal de compagnie (Nestlé-France / Friskies)

Direction de thèses 

Nombre de thèses soutenues et Liste des thèses soutenues (en précisant, le cas échéant, le taux de co-encadrement :

Alexandre Carbonneau, Les processus de subjectivation dans les mutations contemporaines du capitalisme », (thèse soutenue en 2010,( mention très honorable avec félicitations du jury)

Marc Augier, Hypertextualité. Construction du sens et représentation des connaissances », thèse soutenue en 2005, (mention très honorable avec félicitations du jury)

Flore Bugnicourt, (thèse en cotutelle avec L’UQAM, Montréal), « Art et       biotechnologie ».(mention très honorable avec félicitations du jury

Frédérique Entrialgo, (professeur école d’art Marseille-Luminy), « Les outils numériques de géolocalisa-tion comme opérateurs esthétiques des relations corps-réseau-territoire ».(mention très honorable avec félicitations du jury

Reine Bassene, « L’art contemporain africain » (mention honorable)

Olivier Zattoni, « Interfaces graphiques et design cybernétique : la place de l’écran dans l’habitat »(mention très honorable avec félicitations du jury

Antoine Moreau, « Le Copyleft appliqué à la création hors logiciel, une                 reformulation des données culturelles ? ».(mention très honorable avec félicitations du jury

Dominique Moulon, thèse soutenue à l’université de paris 1 Panthéon-Sorbonne, dont j’aurai été le co-directeur jusqu’au moment de la soutenance. (soutenue en juin 2017)

Liste des thèses en cours (en précisant, le cas échéant, le taux de co-encadrement) :

Sophie Raimond, « Jean-Luc Godard et les nouveaux territoires de l’image »

  • Devenir des docteurs (si l’information existe) : Tous ces docteurs sont été recrutés soit dans des écoles supérieures, soit dans des universitaires, soit exercent des responsabilités dans des établissements culturels