Broché – Somogy éditions d’art – 27 avril 2012

Face à l’univers de Julien Friedler, à la frontière du social, de l’esthétique et des sciences du rêve, nous avons voulu en partager l’enjeu : un dédale où se croisent l’amour, la mort, le langage, la poésie, la métaphysique, l’enfance. Ce livre se veut d’une espèce étrange: il refuse l’opposition de la théorie et de la pratique, du philosophe et de l’artiste. Il part de l’hypothèse que les œuvres d’art sont là pour nous émouvoir, pour nous aider à penser notre monde actuel.