Au delà de l’opposition entre production et reproduction

« Que peut l’art encore, quand c’est le monde qui fait son cinéma? », demandait déjà Deleuze. Et Deleuze avait raison, comme Godard : l’art peut quelque chose encore s’il accepte le devenir monde et époque du cinéma, s’il accepte, comme l’ont fait tous les grands artistes de la modernité -Duchamp ou Warhol, de sortir de l’opposition entre production et reproduction technique. S’il accepte au fond de reconnaître que c’est la reproduction qui est première, ou si l’on veut la technique. Groys encore, dont la manière provocatrice impose ici sa force de vérité : « on ne peut rendre justice à la technique qu’en exprimant un autre soupçon, plus profond : le soupçon que la nature elle-même constitue une superficie médiatique derrière laquelle se dissimule la technique, l’art, et que nous ne pouvons faire confiance à la nature que si nous sommes disposés à faire confiance à cette technique et au sujet qui la manipule ».

Lire la suite…