La fin de la modernité sans fin

L’Harmattan, février 2013

Pour beaucoup, la modernité est ce temps au cours duquel, comme l’écrit Mallarmé, “un présent fait défaut”. La modernité ou cet emportement irrépressible du temps vers “le nouveau”, qui a pour corrélat la perte d’une certaine qualité de notre rapport à l’espace. Cet ouvrage interroge, à travers les relations entre les arts et les sciences, l’architecture et le design dans la culture numérique, ou encore l’art contemporain et l’entreprise, cette involution du temps sur lui-même propre à notre époque.