D’ailleurs, c’est toujours les autres qui meurent”, à propos de l’épitaphe gravée sur la tombe de Marcel Duchamp (2017)

Ce n’est pas la peine de courir après le principe de précaution ou les sirènes du transhumanisme, rien de sert de nier la mort : la mort est là, qui frappe à la porte : chez tout homme, chez toute femme, il y a la morsure de la mort, la mort qui mord. cette épitaphe gravée sur la tombe de Marcel Duchamp  nous interroge étrangement, et constitue à elle seule une petite révolution des  ars moriandi, après la révolution du ready made…